Les disciplines du Longskate

Pour plus d’informations sur le longskate à choisir en fonction de la discipline pratiquée, rendez-vous sur notre article Bien choisir mon longboard avant d’acheter

Les disciplines du Longskate

Le longskate (ou longboard skate) c’est comme un skateboard mais en plus long. Et qui dit plus long, dit plus stable !

Mais pourquoi faire plus stable ?

Tout simplement parce que le skate est une pratique plutôt dédiée au « street » ou au skatepark (c’est à dire évoluer dans la rue ou dans un park pour tirer partie des modules ou du mobilier urbain dans le but de faire des tricks), quand le longboard permet d’aborder des pratiques nettement différentes.

Mais quelles sont ces disciplines différentes ?

Pour aller à l’essentiel, il existe 5 types de pratique :

  • La Descente (ou downhill)
  • Le Carving
  • Le Freestyle
  • Le Dancing
  • Le Freeride

Autant dire qu’il y en a pour tous les goûts selon que vous soyez à la recherche de sensations fortes à haute vitesse ou que vous êtes plutôt un artiste du tricks !

La Descente

Aussi appelée Downhill en anglais, la descente est tout simplement la pratique qui consiste à descendre une piste (le plus souvent une route) à grande vitesse.

C’est une discipline à sensations fortes qui nécessite pas mal de précautions pour limiter les risques. En effet, qui dit descente sur route dit circulation. Aussi, il est fortement recommandé de ne pratiquer la descente que sur route fermée pour l’occasion ou au moins sur une portion à forte visibilité.

Il va sans dire qu’à haute vitesse, il est très dangereux de devoir croiser des voitures, voire impossible de s’arrêter sur une courte distance.

La descente, une fois pratiquée avec maîtrise, nécessite impérativement l’investissement dans un équipement adapté qui comprend au minimum : des gants de slide et un casque. Evidemment, la pratique sur goudron demande dans l’idéal d’opter également pour une combinaison de protection (en cuir) et/ou l’achat de protections corporelles (genouillères, coudières, shortpad).

Le downhill est indissociable du slide. Le slide étant la manière la plus efficace de ralentir et de s’arrêter, il est donc très important d’apprendre à le maîtriser au plus vite. D’autant qu’il s’agit surement de la partie la pus grisante en terme de sensations. Alors pourquoi se priver ?!!

Le Carving

On pourrait rapprocher le Carving de la pratique du ski. Il s’agit en effet de faire des courbes sur la route, soit les plus larges possibles pour retrouver les sensations du surf, soit à la manière de la godille avec de petits à-coups rapides et répétés.

Comme dit précédemment, le Carving peut d’une certaine manière consister à recréer les sensations du surf et pour cela, il n’est pas nécessaire de prendre énormément de vitesse.

Ainsi, la plupart des longskates permettant de rouler assez facilement, l’on pourra aisément s’offrir de supers sensations sur le plat, en poussant de temps en temps, et en carvant un maximum.

Le Freestyle

Comme en skate, on peut pratiquer le freestyle en longboard, à la manière (les anciens comprendront) d’un Rodney Mullen !

Le freestyle consiste donc à multiplier les figures sur le plat en se déplacant sur sa planche ou en claquant des tricks « skatestyle » comme des flips ou des varials.

Pour ce type de pratique, on privilégie généralement une board maniable munie de kicktails (extrémités relevées).

Le Dancing

Nos amis bilingues l’auront compris, le Dancing est la discipline où le rider va littéralement danser sur la planche. Aussi appelé boardwalking en anglais, c’est une pratique qui peut se faire à la fois dans un espace clos (parking) ou lors de sessions de cruising pour pimenter un peu la balade.

Pour commencer le Dancing, on peut par exemple s’amuser à inverser ses pieds sur la board ou à mettre ses deux pieds parallèles sur la planche en mouvement. Le rider « marche » donc sur le plateau alors même que la longboard est en mouvement.

Dans le but de se lancer dans le Dancing, on optera plutôt pour un longskate spacieux avec un long et large plateau qui permet de se déplacer facilement.

Le Freeride

On finit en toute simplicité avec le freeride, un terme commun à tous les sports de glisse qui consiste simplement à rouler pour se faire plaisir. Associé au cruising et au downhill, le freeride est « l’art » de descendre des pentes avec style en alternant les courbes, les slides et les pointes de vitesse.

En théorie, le choix de la board de freeride est propre à chacun et peut varier d’un rider à l’autre. Toujours est-il qu’il est recommandé de s’orienter vers des longskates doté d’un concave prononcé qui permettra d’avoir les pieds bien calés sur le plateau lors des slides.

 

Ou acheter mon longboard skate ?

Laisser un commentaire